Aide à la famille d’accueil

Aide financière

La famille d’accueil peut bénéficier d’une intervention financière afin de subvenir aux besoins du jeune. C’est l’autorité mandante qui en décide. A cette subvention s’ajoute un montant déterminé d’argent de poche pour le jeune ainsi que la possibilité de remboursement de certains frais médicaux, d’hospitalisation de traitement médicaux…

Accompagnement par un service spécialisé, le service de placement familial

La famille d’accueil sera accompagnée par un service spécialisé qui la guidera tout au long du placement de l’enfant chez elle. Il fournira des informations utiles et veillera à ce que la famille bénéficie de la formation adéquate à  la prise en charge de l’enfant.

Avantages fiscaux

Même s’il n’est pas domicilié dans sa famille d’accueil, le jeune peut être considéré fiscalement comme « personne à charge » parce que la famille d’accueil assume ses besoins quotidiens. Il peut ainsi permettre à la famille d’accueil de bénéficier d’avantages fiscaux, notamment liés au précompte immobilier.

Avantages sociaux

L’enfant accueilli entre en considération pour permettre à la famille d’accueil de bénéficier de certains avantages sociaux, tels que l’accès au logement social, à la réduction « famille nombreuse » .

Congés spécifiques

En fonction de son statut professionnel, l’accueillant peut bénéficier de certains congés pour lesquels l’enfant accueilli ouvre le droit : congé pour soins d’accueil, congé d’accueil, congé parental. La famille d’accueil peut aussi solliciter un congé sans solde, un crédit temps ou encore une interruption de carrière. 

 

Etre famille d’accueil, c’est soutenir une famille en difficulté, prendre un enfant par la main et l'accompagner au quotidien pour en faire un adulte épanoui et heureux.
Priane